dimanche 29 octobre 2006

Linux l'abus

En fait Linux, c'est comme MacOS : c'est pas que j'aime pas le système, mais plutôt les gens qui l'utilisent.

Faut quand même avouer qu'ils sont d'une mauvaise foi totale, allant jusqu'à affirmer que leur anatomie est 1cm plus large que la moyenne (je me tiens à disposition pour contre-expertise, en tant qu'utilisateur Windows patenté).

Ce qui doit expliquer pourquoi une jeune fille ne peut pas utiliser Linux, même si c'est une Ubuntu.

Le plus simple, ça reste d'adopter la posture de McAfee : faire comme si Linux n'existait pas :)

PS. Pensez-vous que la distrib' Unbreakable Linux sera ... unbreakable ? En tout cas l'action Red Hat a déjà baissé de $5.

Message totalement personnel : Phil, si tu lis ce blog, sache que j'ai vu ça (pas la peine de me le signaler).

3 commentaires:

Le Monolecte a dit…

Po, po, po!!!
Déjà, je ne suis pas une jeune fille, en tout cas, plus depuis un moment.
Ensuite, ma bécane a freezé... à cause de Windows. Pour passer d'un OS à l'autre en double boot, il faut arrêter l'ordi et non le redémarrer, sinon, y a mélange des pinceaux sur les pilotes qui restent chargés en mémoire.

Sinon, Ubuntu marche nickel depuis que j'ai trouvé le modus operendi pour sortir de cela.
Là, je viens d'installer la nouvelle version d'Edubuntu sur la bécane de ma fille et là, c'est carrément trop bien : grâce au live CD, l'interface d'install est graphique et hyper simple, le système est opérationnel en 30 minutes, avec pack bureautique, média, logiciels graphiques et trucs éducatifs au poil.
Magnifique, enfantin à installer et utiliser!

Sid a dit…

Moi qui pensait que c'était trop gros troll pour passer, je me trompais...

newsoft a dit…

Tiens encore un qui s'est fait avoir par les sirènes du libre ...

Et oui c'est "Open Source", ce qui ne dispense pas de connaitre la syntaxe de gcc :)